Schizo FLE ou comment survivre à un RQT, un master FLE et l'enseignement en institut!

mardi 27 août 2013

Oyé oyé

Nouvelle année scolaire, nouveau blog, et c'est par ici que ça se passe, et c'est MAINTENANT!!!

BAD FRENCH TEACHER.

-Bad-Teacher-cameron-diaz-29969298-640-336

 

Posté par forevergopher à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


vendredi 19 juillet 2013

Quand Bad Teacher part en voyage scolaire..

bad_teacher_h_2013

Un Bad Teacher en voyage scolaire ça donne:

- une barre tobleronne taxée à un gamin - qui l'offre gentimment et naïvement.

- montrer à des élèves comment bien se rouler dans la boue.

- imiter le saumon dans une rivière dont la température n'excède pas une dizaine de degrés.

- des élèves qui marchent sur un essaim de guêpes et se font attaquer par des dizaines d'entre elles. 

- des profs qui font croire qu'ils boivent du thé devant les gamins alors qu'en réalité c'est.. du "thé vert" ou du "thé aux fruits rouges".

- beaucoup de rires. 

- beaucoup d'argent. 

- un bad teacher qui se tape des vacances payées en bref. 

 

Posté par forevergopher à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

De l'université française, du marché, du don d'ubiquité et de l'irrespect.

roz

Les gens, je DOIS vous raconter ce qui s'est passé avec l'université. Je ne nommerai pas cette université, ce n'est pas l'envie qui m'en manque. Nous dirons juste que c'est une université qui se situe dans une ville où un certain personnage historique très connu fut brûlé. 

Il y a environ 10 jours, je me précipite vers l'ordinateur pour vérifier mes notes... Et là, le couperet tombe: tout est là. Je regarde mes notes.. des 13, des 15 et.. un 10. Et une moyenne totale qui descend juste en dessous des 14/20. Ah ce fameux 14/20 qui délivre la mention Bien. Cette mention que je rate de très, très peu. Cette mention nécessaire au passage en master 2. 

Ayant eu des expériences en universités anglo-saxonnes, où l'étudiant a des droits, des vrais, dont celui d'accèder à ses copies, demander une réévaluation, une modération, une discussion avec le prof, et surtout un RESPECT, je me presse d'envoyer un e-mail à la responsable du master pour demander, très poliment s'il était possible d'avoir une réévaluation - ce qui pourrait me permettre de grapiller ces maudits points décimaux.. - et d'accèder à ma copie, ce qui me semble un droit des plus fondamentaux. Réponse? Je vous laisse juger:


"Bonjour,
nous ne sommes pas au marché, les notes ne se discutent pas et il est bien entendu que celles-ci ne peuvent pas être réévaluées. Vous pouvez avoir cependant accès à vos copies au secrétariat de sciences du langage sur rdv. l'idéal est de prendre rdv avec l'enseignant mais nous partons en vacances après les jurys.
bien cordialement"


Une réponse typique française. J'avais la rage. Je m'y attendais, mais ce sarcasme français, je ne le supporte plus. Cela tient de l'irrespect. Alors j'ai répondu tout simplement:


Charmed315_653

"Nous ne sommes pas au marche, certes c*nnasse, mais nous sommes dans une institution qui, je l'espere, prend soin de mettre en place un systeme de moderation des notes, dans un souci de controle, ce que j'ai deja vu en pratique dans d'autres universites ou la discussion des notes avec l'etudiant est en effet en vigueur (ce qui est absolument normal grosse p*te, je vous refere a la pedagogie de l'enseignement que certains de vos cours pronent par ailleurs - cf donner du retour a l'apprenant sale c*nne) Ma question de reevaluation semblait donc tout a fait pertinente alors ferme ta p*tain de boucheEn outre, etant etudiant a distance, et n'ayant malheureusement pas le don d'ubiquite je ne m'appelle pas Prue Halliwell, je ne peux consulter les copies sur place réfléchis 2 sec quoi, ALLO, t'es à distance et tu vas voyager en France pour voir une copie, non mais ALLO!!. Merci encore de vos reponses ou pas. Bien cordialement"

Cameron-Diaz-in-Bad-Teacher-2011-Movie-Image

Quelques heures plus tard, j'ai reçu un e-mail d'une autre prof me disant qu'il fallait voir directement avec le prof. Ou comment mieux renvoyer la balle. Pff. Une bande de bâtards. Mais une bande de bâtards au soleil, en vacances, qui s'en fichent royalement car les enseignants en université sont rois et les étudiants doivent tout juste suivre et fermer leur gueule... Je n'ai pas eu le temps de m'occuper de cette affaire plus que ça, mais là je vais envoyer cet e-mail sarcastique à des responsables et demander des comptes sur le comportement du personnel. Quant à mon dossier de M2, il a été refusé, sans surprise pour cause de "prof indisponible" pour diriger le mémoire (alors que mon sujet était des plus bateaux mais bon il semble qu'à cette université on ne veut pas faire plus d'efforts que ça) et "résultats insuffisants" Un mal pour un bien??.. 

Bref. J'ai regardé s'il y avait d'autres formations à distance proposées en M2 FLE et il y en a quelques unes - qui n'ont aucune exigeance particulière au niveau des résultats de M1. Je vais voir ça dans les prochains jours. Ou j'abandonnerai. Vous me conseillerez quoi vous?..

Bref, j'ai eu ma maîtrise FLE avec mention Assez Bien. 

On nous a spoliés!

arbre-argent-homme-genou

Aujourd'hui j'ai reçu un courrier dans lequel, avec surprise, il y avait un contrat à mon nom. C'est le "Local Authority" (sorte de rectorat) qui m'envoie mon contrat de "casual teacher" (euh, comment traduire ça?!..) avec mon école sélective. Je ne m'attendais pas à un nouveau contrat, mais me voilà désormais en nouveau contrat indéterminé avec cette école-là. Cela veut dire que je peux faire des remplacements quand ils en ont besoin et quand je suis dispo ad vitam eternam. En gros, c'est la fête! 

Mais, le plus important, mis à part ma passion pour le remplacement en école secondaire, cela va s'en dire, c'est les sous sous!!! Et que dire à part... mais pourquoi je n'ai pas fait ça plus tôt?????!!!!!!! Je suis DEGoûté! En regardant mes comptes, je me suis aperçu que pour avoir gardé les enfants 2 journées pleines et 3 à temps partiel, j'ai touché la modique somme de 583£ ! ! ! C'est tout bonnement la moitié du salaire mensuel que je percevais cette année pour faire 4 journées complètes par semaine = environ 20 journées par moi. 

Sans même calculer, on comprend vite qu'en faisant 10 journées pleines (au lieu de 20 approximativement en temps complet), je toucherais le même salaire, voire plus!!!! Dans le contrat, c'est noté que je suis rémunéré 21,72£ par heure soit... 119,46£ par journée! ! ! Imaginez la tête que j'ai fait en voyant ça! Donc en gardant des gamins, sans AUCUNE préparation de cours, AUCUNE correction de cahiers ou contrôles, AUCUN stress, AUCUNE réunion, je gagne plus qu'en contrat normal et je côtise même automatiquement pour la retraite!.. Pourquoi on nous en a jamais parlé au PGCE?! Après, certains diront que c'est précaire, certes. Et que les gamins font la misère aux profs remplaçant, certes bis. J'avoue que je n'aurais jamais fait de remplacement si ça n'avait été pour cette école. Les gamins me respectent et font le travail. Aucun problème. Même quand ils font les pseudo rebels je les calme direct et ils s'excusent rapidement. 

-Bad-Teacher-cameron-diaz-29969298-640-336

En parlant de remplacement, ça se passe super bien! J'arrive, tout est prêt sur la table du prof remplacé. Les gamins me parlent, on rigole, c'est plus détendu. J'arrive à les faire bosser. La dernière fois j'avoue, avec la canicule, dernière heure du vendredi, j'ai un peu fait ce que je voulais. Je remplaçais Antechrista. Elle avait prévu des choses SUPER pourries genre fiche sur le camping en ferme en France (!!) Je voyais déjà ça: les gamins qui râlent, qui ne veulent pas trop bosser, la chaleur.. du coup j'ai envoyé ses fiches en l'air et j'ai accueilli les gamins en leur disant:"votre prof a prévu des activités.. passionnantes.. mais j'ai décidé de changer ça car je me suis dit que vous apprécierez plus de... regarder un film!!" Et là j'ai mis un DVD, mode BAD TEACHER on qui n'en a rien à faire des plans d'Antechrista! :) En un instant, je suis devenu Dieu pour eux.

Bref, le remplacement = jackpot.. et si à la rentrée je continuais?..A suivre.. 

Posté par forevergopher à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 14 juillet 2013

Contrebandier - ne m'oubliez pas

prohibition-bootlegger

Il est 22h, j'enroule des cannettes de vulgaires bières dans des vêtements que je dépose dans ma valise. J'ai l'impression d'avoir 15 ans. Sauf que là, je suis de l'autre côté de la barrière. Ou comment Bad Teacher se prépare à un voyage scolaire. Vous vous souvenez de comment je fais des remplacements (qui se passent bien, je vous raconterai les anecdotes à ce sujet plus tard) à mon ancienne école? Eh ben ils ont proposé de me payer pour accompagner un voyage scolaire - car il manquait d'accompagnateur mâle (si si, ici tout est question de quota) Alors gentiment, j'envoie un e-mail à l'organisatrice du voyage pour demander des renseignements. Et voici le post-scriptum en copié-collé en total exclusivité pour toi public:"Ps don’t tell anyone but we will be taking a few beers so feel free to bring some :-)" Voilà, en gros quand on décode l'anglais ça veut dire:"PS: on va se déchirer la gueule le soir quand les mouflets dormiront alors apporte de la binouse" Non, vous n'hallucinez pas. Quand je suis allé remplacer un prof la semaine passée, une autre prof venant au voyage m'accoste:"Alors tu es prêt pour le voyage? Tu as eu le message pour les "snacks"? ;-) Tu vas en apporter hein?" OK, pas de pression de groupe. Voilà comment je me retrouve à faire passer en contrebande de la bière - ou comment le Bad Teacher cède à la pression. Je me demande si mes profs de collège/lycée avaient aussi fait ça quand je partais en voyage scolaire... Bref. Demain je pars pour 3 jours avec 30 gamins de 15 ans.. toute une aventure!! A suivre!..

Sinon hier je suis allé au resto avec mes anciens collègues de l'école de cas soc de mon NQT. On a toujours gardé d'excellents contacts, on est devenu comme une petite famille - les doux grands-parents, la tante espiègle, la gentille soeur, la maman, la tante en dépression et le beau-frère qui débarque. J'ai toujours plaisir à les revoir, on se donne des nouvelles. La principale étant: alors, tu as trouvé pour septembre? Alors je débarque en vainqueur, comme l'an passé. J'ai mon master 1 en poche, j'ai un poste de fou dans un lycée renommé, je suis devenu mentor d'étudiant PGCE (ouvrant de multiples portes) et j'ai réussi à bien être occupé avec l'institut et les remplacements en école. Sans parler de mes vadrouilles du côté privé. Ils sont vraiment ravis pour moi. Mais cette victoire est douce-amère quand des membres de votre famille galèrent et que vous êtes impuissants. Voilà le grand-père de notre famille qui est poussé à la porte, la direction lui colle de mauvaises observations et rapports, le poussant à être contrôlé jour après jour, alors qu'il est à 1 ou 2 ans de la retraite. La tante dépressive (celle qu'on m'avait demandé de remplacer!..) raconte son stress de se rendre à l'école quotidiennement, son craquage.. Le fait que la direction veut lui faire faire plus de choses en moins de temps alors qu'elle n'est même pas encore revenue de sa dépression.. Puis elle se met à pleurer.. une fois.. deux fois.. :-\ C'est triste de voir comment un métier comme l'enseignement peut être dérivé en pure atrocité psychologique. 

Forget_me_not

Malgré cela, les cocktails et vins ont coulé et l'ambiance s'est détendue. Une vieille tante éloignée parle de sa reconversion depuis qu'elle a été virée après une vingtaine d'années de bons et loyaux services: elle fabrique des chapeaux. Ma soeur s'est reconvertie dans le primaire avec succès. Et Maman a trouvé un poste dans une autre école. Grand-mère, elle, est déjà à la retraite, la chanceuse. On est content. On rigole. Puis voilà, le RDV se termine sur des cartes que Maman donne à tous, car elle s'en va ENFIN de cette école où elle a travaillé toute sa vie. Des petites cartes personnalisées et faites main, avec une graine de myosotis ("forget-me-not" en anglais) pour ne pas l'oublier. On se fait la bise, on se fixe RDV pour l'an prochain. Ah, ça a fait du bien. Comme quoi, mon année d'NQT n'a pas été totalement vaine et négative. On tisse des liens. En parlant, j'ai réalisé mon ascension professionnelle en à peine 3 ans: prof en formation, prof en école sélective et prof en lycée (très prisé ici) tout en bossant en institut et étant formé pour accéder à des tafs en université. Bref, tout ce que je n'aurais jamais rêvé de faire en France. 


jeudi 11 juillet 2013

De retour!

NON, je n'étais pas mort!!

Enfin si virtuellement! Plus d'internet, mais je suis de retour!

Donc bientôt mes articles sur:

- les résultats du M1 FLE

- les prises de têtes avec l'université 

- la réponse pour le M2

- ma visite en tant que prof dans le lycée

- mes remplacements à l'école secondaire

A très bientôt!!!!!!

Posté par forevergopher à 19:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 24 juin 2013

Bref, j'ai eu un entretien.

8545998-pretty-woman-ramper-a-quatre-pattes-isoles-sur-fond-blanc

6h00. Le réveil sonne. Nan. 6h30. Va falloir se lever. Le week-end fut chargé, déménagement tant bien que mal, je suis malade. Genre à ne plus dormir à cause de sueurs froides, à se sentir faible constamment sur le point de m'évanouïr. Et pourtant, ce n'est pas le bon moment! Cher lecteur, je dois avouer que j'ai omis de transmettre des infos. Il y a environ 2 semaines, j'ai complété un dossier pour un boulot dans un lycée ici. Je l'ai fait sans grande motivation, mais poussé par mes amis, je l'ai quand même complété. Rappelez-vous, je voulais arrêter le secondaire. 

Jeudi dernier, appel de ce lycée: j'ai un entretien lundi. Ce lundi. Ce matin quoi. Le thème? Révision du subjonctif pour des AS-level (première) qui vont en A2 (terminale) en 10-15 minutes (!!) pour une classe de 10 maximum. Voilà, rien que ça. Ce week-end fut chargé: travail en institut, déménagement et surtout j'étais juste super malade. Genre je suis malade une fois par an et c'était le bon moment.. J'ai réussi quand même à fagoter un vieux plan de cours peu détaillé avec ressources entre deux cartons. Sans grande motivation donc. Aucun artifice, aucun powerpoint, pas/plus d'envie d'impressionner. On me prendra pour mon talent de prof, pas pour le bling bling. Ouais, RAF. Sérieux, état d'esprit défaitiste. 

25864854

Ce matin, après 1h30 de trajet et 2 bus qui me ramenèrent sur les routes de cette école du PGCE, je suis enfin arrivé. Un lycée étalé sur TROIS campus. J'arrive. On me demande de m'assoir. OK. J'entends parler français. Je n'ai qu'une envie: dormir, me coucher, me reposer. Je suis si fatigué/malade. Qu'est-ce que je fais là?! Pourquoi?! Un prof français débarque et me dit: ok je vais te montrer la classe - euh genre j'enseigne directement?! Aucune introduction à l'école, rien? Pas de programme de la journée? Assez expéditif.. Là je vois 6 étudiants (euh, et les 4 autres??) et un autre gars (je sais toujours pas qui c'était.. normal) Bon ben dans la cage aux lions. Je fais mon taf, ça se passe bien. La candidate avant moi s'était déjà occupée de leur faire écrire leur prénom sur des post-its et leur avait donné des feuilles récapitulatives sur le subjonctif, en anglais!! Non mais ALLO, t'enseignes en lycée et tu fais un cours en anglais?! J'arrive à tout caser, puis ben le blanc à la fin, alors je dis:"à bientôt peut-être!" et commence à me barrer. Là le prof français me dit:"attends, je vais te montrer le département" bah oui, ce serait pas mal en effet (!) 

Il me montre donc les salles d'espagnol et d'allemand. Il me parle de l'assistant de français qu'ils ont chaque année. Il me dit qu'il a enseigné qu'un an dans ce lycée et qu'il s'en va car il a trouvé plus proche de chez lui (un poste pour lequel j'avais postulé!) Puis il me raccompagne. "Bonne chance pour la 2ème partie", euh laquelle? Système D. Là, une bonne femme débarque et se présente, la chef des ressources humaines. Elle me fait entrer dans son bureau où il y a 2 autres hommes: le chef du département d'anglais et de langues modernes et le chef du campus. Pas forcément très aimables. A tour de rôle, ils me mitraillent de questions. Questions très banales mais que je n'avais pas préparées et j'avais du mal à me concentrer. Malade comme un chien, mon anglais était défaillant. Le pire entretien! Argh! Les questions étaient:

teacher-interview-questions-signpost

- Pourquoi avoir choisi notre école? euh, pour fuir les gamins de 12 - 15 ans?!

- Que fais-tu si un étudiant vient te confier un problème confidentiel? Mode bad teacher, je lui dis: GO AWAY ou je fuis. Au choix. 

- Quels sont les défis pour un étudiant de lycée? Euh, l'acnée??

- As-tu eu déjà de l'expérience avec notre board? Moi, cash: NON. Ou comment se tirer une balle dans le pied. 

- Qu'as-tu à apporter à l'école? Euh, la classe à la française??

- Parle-nous d'un cours de lycée que tu as trouvé réussi. Ou comment inventer un cours qui aurait réussi en 2 sec.

- Tu as déjà eu de l'expérience en lycée? Relis la lettre de motivation bon sang de bois! 

- Es-tu organisé? Euh, si je réponds non je peux quand même avoir le taf?? La fausse question piège quoi.

- Ca te fait pas peur de prendre en charge le français seul dans le lycée? (Oui il n'y a qu'un prof de français dans le lycée!)

- Pour ton développement professionnel, qu'est-ce que tu as identifié comme points sur lesquels tu aimerais travailler? Euh, aucun, RAF quoi. Je suis déjà bien développé merci

Je crois que c'est à peu près tout. Mais je vous le redis, j'étais malade, mon anglais a déraillé plus d'une fois, mon vocabulaire était super limité même si j'ai casé des "buzz words" de l'enseignement (measuring progress, enjoyment, etc.) J'ai joué le jeu pour rentrer plus vite. Voilà, c'est fini, on me raccompagne à la porte. Je redemande mon parapluie à la secrétaire. Je lui avais déposé. Et je repars. Je veux oublier cet entretien bizarre et retourner sous ma couette. Fini fini. Dans le bus, les questions et réponses reviennent. J'aurais dû dire ça... J'ai oublié de dire ça.. Grr, je suis trop nul.. Arf, pas grave, fini le secondaire!.. 11h, je suis enfin de retour chez moi. 

12h. Un appel: Super Bad Teacher, j'aimerais vous offrir le poste. Like, seriously?? Genre j'ai m*rdé l'entretien comme pas possible, j'étais une loque et c'est passé? Les autres profs ont dû faire de la m*rdasse quoi c'est pas possible. Une demie seconde d'hésitation: je vais repartir pour du secondaire: oui ou non. Je dis oui, c'est la crise, je ne peux pas cracher dessus. Puis à la base quand j'ai fait mon PGCE, j'avais deux souhaits: bosser en Grammar School et bosser en lycée. Double tic. J'accepte, ça y est. Je suis prof en lycée! La consécration! Comme quoi être sélectif, même si c'est stressant, ça marche! Il ne faut vraiment pas sauter sur n'importe quel taf comme je l'avais fait pour mon année d'NQT (on a vu les dégâts!!) 

Je suis allé en personne l'annoncer à ma chef d'institut, elle était si ravie, c'était sincère. Très contente pour moi. Tout comme la directrice adjointe et mon directeur. Du côté des profs, je ne sais pas. Je ne suis pas sûr que tous étaient vraiment contents. Ils sont en précarité du FLE et cumulent en général des postes d'assistants avec l'institut, même s'ils sont plus âgés que moi. En même temps, ils refusent de faire un PGCE, pourtant la clef pour évoluer dans l'enseignement ici. Je ne me sentirai pas mal d'avoir réussi, je le mérite, j'ai bossé grave ma race pour l'avoir. Donc cette réussite je vais la savourer pour le moment - avant que les cours commencent.. mais ça, ce sera d'autres histoires, dans un nouveau blog peut-être?.. Ma sainte chef de l'école sélective m'a également couvert de félicitations de la part de tous à l'école. Aww how sweet <3 [alerte aux sentiments dégoulinants]

vendredi 21 juin 2013

Des confidences.

bienvenue-chez-les-chtis

De retour au secondaire, la vie reprend son cours. Les acclamations sont déjà moindres mais restent encore vives, ce qui fait plaisir. Je sens le respect de tous les gamins, vraiment. Ca fait étrange. Je me demande ce que j'ai qui fait que ça force le respect. Je n'ai pourtant pas prodigué de cours mégatop génialissimes. J'ai même la réputation d'être stricte. Peut-être est-ce le fait que je suis étranger qui leur plaît. Je ne sais pas. Aujourd'hui j'ai eu ce que je redoutais tant: des 4ème. Mais là, j'ai retrouvé une bonne moitié d'élèves que je connaissais dont un qui a voulu briller devant les autres. Il me dit:"Monsieur, vous connaissez 'Bienv'nu chez les shitty?'" [sic] et là il me lance tout fier.. "bonjour biloutte!" Voilà ce qu'il retiendra de son année de français. J'avoue ça m'a fait rire. Si Danny Boon était conscient de l'étendu des dégats! Enfin, voir un anglais te sortir ça, ça le fait! Bref, je les ai vite cadrés car les 4ème, on les connaît. Alors pareil, dialogue préalable, regarde noir et blasé. Sec, direct, directif. Ca a plutôt bien fonctionné. Le fait de leur mettre des limites de temps pour les cadrer et de vérifier leur travail sans quoi ils ne sortent pas à l'heure fonctionne assez bien. Je les ai bien contrôlés, j'en étais content.

6869904

La dernière heure fut avec une classe de 5ème. Idem, j'ai serré la vis direct. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve ça plus facile en étant remplaçant. Moins de pression sur l'année. C'était un cours de religion sur le bouddhisme alors à la fin, je les ai faits méditer! Si si! Genre j'en avais marre de la leçon alors je leur ai demandés de se disperser dans la classe fasse au 4 murs, de s'asseoir par terre, de fermer les yeux et de penser à quelque chose de relaxant. Je ne suis pas sûr que ça ait marché mais moi je les regardais obéïr et m'en amusais. Je pensais: mais qu'est-ce que je suis en train de leur faire faire? Ha, des fois j'aimerais filmer ces purs moments de vie.. Moi qui fait faire à 30 gamins de 12 ans de la méditations.. Qui sait, peut-être ai-je inspiré certains élèves à la méditation aujourd'hui? 

Aujourd'hui sinon, après le coup de l'oncle qui a le cancer, c'est le tour d'une prof de me lâcher entre deux phrases qu'elle a annulé son mariage qui devait avoir lieu cet été. Comme ça. Et là, t'as pas l'air bête. Que dire? Que faire? Je ne sais vraiment pas. Surtout qu'apparemment elle ne l'a dit à personne d'autre.. [oui car quand je l'ai répété à une autre collègue, elle n'en revenait pas! Oops!!] Je me suis content de dire que j'étais désolé et espérais que tout allait bien pour elle malgré ça.. Euh, plus pourrie la réplique? Arf. Si ça se trouve, ça s'est passé comme dans Bad Teacher.. Autrement c'est confirmé, je pars 3 jours avec la crème de la crème des 3ème, 30 d'entre eux sélectionnés, à dormir dans des caravanes et à faire du canoë, de l'escalade, etc. Tout ça payé! La classe! J'adore cette école! Je devrais y retourner en théorie la semaine prochaine pour encore plus de remplacements :-) 

Je vous laisse avec Bad Teacher et la scène de l'annulation des fiançailles donc, enjoy!

jeudi 20 juin 2013

"Asseyez-vous je vous prie.."

delf_dalf

On parle beaucoup du bac (à sable?!) mais en ce moment se passent, dans de nombreuses parties du monde, les examens du DELF/DALF. Ces examens sont les examens officiels pour faire certifier son niveau de français. Et qui est habilité à les faire passer? Bibi! (pas la chanteuse! ok je vais la lâcher cette vieille blague..) Alors aujourd'hui j'ai fait passer des exams. Ouais comme ça. Je suis de l'autre côté de la barrière maintenant, rigole plus! Alors à quoi pense un examinateur? L'envers du décors.. 

Bah à pas grand chose car on doit se concentrer sur ce qui se passe! Désolé de vous décevoir, mais quand même ces gens ont payé une certaine somme donc bon faut qu'on soit pro avant tout. Le truc c'est qu'on est deux examinateurs à juger. Le souci peut tenir de l'autre examinateur. Certains sont super tatillon et on peut passer TROP de temps à discuter d'un demi point, de si la prononciation de "chat" pénalise ou pas. BREF. Mais quand même c'est cool être examinateur. On voit défiler tous ces gens. Je me demande quelles sont leurs ambitions. Pourquoi passent-ils cet exam? Ont-ils fait un effort vestimentaire pour nous? Est-ce qu'ils sont trop stressé? Les ai-je mis à l'aise? Mon haussement de sourcil a-t-il montré que je pense que ce qu'il vient de dire c'est nul? Qu'est-ce que je vais manger à midi? Tiens elle a une belle broche. Ah, j'ai même pas compris moi-même la question de mon co-examinateur, il/elle est trop dans l'caca pour répondre!..

BREF, je suis examinateur. 

Posté par forevergopher à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mercredi 19 juin 2013

Des réconciliations avec le secondaire - ou comment le Vieux Barbu s'est bien fichu de ma gueule

Je vais le dire une fois, et qu'une fois. Nous sommes donc le 19 juin 2013, et pour la première fois depuis le 1er septembre 2010 (date de mon entrée en secondaire) je peux enfin dire: j'ai tellement aimé enseigner aujourd'hui! J'ai trop kiffé ma race!! Tout finit par arriver! =)

plus-beau-metier-du-monde-1996-07-g

Désolé, j'étais super crevé hier soir, et vous allez comprendre pourquoi. Donc hier je suis allé, pour la première fois de ma vie, faire un remplacement à l'école sélective où je bossais jusqu'à fin avril. J'étais très anxieux, l'idée de retourner dans le monde du secondaire me terrifiais. La preuve, ce fameux rêve récurrent du prof est revenu après avoir été tranquille pendant des mois: je suis dans une classe de 30 élèves qui ne m'écoutent pas, qui gueulent, bavardent, rient fort, sont assis n'importe comment. Et moi qui tente désespérément de ramener l'ordre.. en vain. En voilà du cauchemar du prof que je suis. 

Très vite les vieux réflexes reviennent. L'heure du réveil, 6h36. L'heure du départ, 7h11. Ce chemin. Ce bus après lequel je cours comme un dératé pour l'avoir in extremis. 7h47, j'y suis, ça y est. Mais le code de la porte d'entrée, oublié. Allez, la date importante de l'histoire anglaise...euh c'est pas 1789... pas 1776.. argh.. heureusement l'ami google me procure la réponse. Très vite je croise les premiers profs. De la joie se lit sur leurs visages:"ha, tu es de retour? c'est génial!" Je vais voir le coordinateur des remplacements et il m'annonce la couleur: une journée bien complète avec form le matin et l'aprem en prime. Bref, je ne vais pas le voler cet argent! Je prie pour ne pas tomber sur les 4ème de l'enfer. Le verdict tombe: ce sera form le matin avec des 5ème, suivi de deux cours de biologie (!!) avec des 3ème, enchainé avec un cours de bio de 6ème (à qui j'enseignais l'espagnol) et pour terminer cours de technologie (!!!) à des 5ème. Vive l'Angleterre. Ce pays m'a donné l'occasion de vivre plusieurs vies - à tour de rôle, prof de français, espagnol, italien, citoyenneté, religion, bio, techno.. what else? A suivre! Vive le système britannique woo hoo! 

jesus-nazareth-585

Je croise Antechrista, ha elle nous avait manqués - ou pas - avec une autre prof de langue! Antechrista, très blasée, à son habitude, avec sa voix d'outre tombe qui dit à ma collègue qui était surprise de me voir:"mais moi je le savais qu'il venait, machin l'a dit à machin qui l'a répété à machin qui me l'a dit hier" OK 1/ "il" a un nom et est présent et 2/ vive la confidence dans cette école. Je croise d'autres profs, tous très ravis de me revoir, vraiment positifs. Heureux pour moi, le pauvre petit Français tout sympa qui n'a plus de travail et à qui on donne la possibilité d'en avoir un peu. Les premiers élèves me voient. A tour de rôle, la surprise se lit sur leurs visages. Certains croient voir un fantôme. Si si. A ce point. Bouche bée. Mais TOUS, vraiment tous, même les (très peu) cas soc' sont trop content de me revoir et y vont de leur commentaire. "Monsieur, venez nous enseigner!", "Monsieur, vous allez rester cette fois?", "ouais Monsieur est de retour woo hoo" etc. J'étais comme Lionel.. ben le Messi quoi!! (ok je sors..) 

OK, c'est bien beau tout ça, dégoulinant même, mais concrétement, ça s'est passé comment les classes? Enfer ou pas? Cauchemar confirmé ou pas? Premier contact: la form. Les 5ème arrivent. J'en connais la moitié, ils sont TROP contents de me revoir, sourires et tout quoi. "Ouais Monsieur, trop bien!" Je fais l'appel. Ils se comportent super bien quand je demande le silence ils s'exécutent. Yes. Je me prépare aux cours. Le travail est sur le bureau. Différence majeure avec le système français: quand un prof s'absente, il est obligé de laisser du boulot pour ses classes et instructions aux profs remplaçants. Donc, vous l'aurez compris, j'avais RIEN à préparer!! Tout était là, sur un plateau d'argent. 

teacher (1)

Les 3ème arrivent. J'en connais une minorité. Une minorité très contente de me revoir. Alors, comment va se passer le premier contact avec une classe de 27 ados plus grands que moi et chargés d'hormones et donc de multiples bêtises potentielles.. Des ados qui ont mauvaises réputations dans l'école. J'ai décidé de prendre le taureau par les cornes. Je vais la jouer naturel, genre bad teacher qui n'en a rien à foutre tant que tu fais pas le bordel et fais ton taf. Non mais il faut savoir qu'avoir un prof remplaçant, c'est la teuf. Généralement les élèves ne font RIEN et je sais que les profs parlent et que je dois assurer ma réputation et qu'avec moi, les élèves VONT bosser. C'est une journée test. Ils ne m'auront pas. Pas de misère. Zen. Alors, ils arrivent. Je les accueille à la porte. Je les regarde, ils me regardent. Je les regarde. Ils attendent. Certains commencent à parler. THREE. TWO. ONE. Je gueule le décompte avec regard noir de Bad Teacher qui est prêt à jeter des ballons sur les visages de ceux qui parlent. Et voici à peu près le discours que je leur ai servi:

debbie-allen-fame

Air blasé de Bad Teacher:"bon alors rien qu'à vous voir là, je sais que certains, sinon beaucoup, sinon TOUS, ont changé de place [les filles sont toutes regroupées d'un côté et les garçons de l'autre, euh oui très crédible] Très franchement, j'en ai rien à faire.[choc sur les visages, regards perplexes, sourires] Voilà ce qu'on va faire: je vous laisse vous asseoir où vous voulez [ouais!! il est trop cool ce prof!] et vous, en contrepartie, pour montrer votre appréciation de cette faveur, vous allez faire le travail. C'est simple: vous bossez, vous restez à votre place. Si, pour quelconque raison, vous décidez de ne pas suivre mes instructions, je vous change de place, il y en a beaucoup devant près de mon bureau, et j'ai cette feuille de "behaviour referral" (rapport de comportement) que je peux rentrer un rapport dans le système. Maintenant, vous êtes en 3ème et je suis persuadé que, au vu de votre maturité et âge, j'aurai même pas besoin d'en arriver là. Alors maintenant je vais faire l'appel donc j'attends du silence pour ne pas devoir abîmer ma magnifique voix [rire général] Ecrivez la date, le titre et commencez. J'ai besoin de volontaires pour distribuer les livres [3 se lèvent sans rechigner]" 

baptism-of-Jesus

C'était parti. Les élèves commencent à bosser. Genre pour de vrai. L'accord, le contrat, la confiance et l'atmosphère que j'ai instaurés en 5 minutes ont été efficaces. J'en reviens pas. Je suis tellement détendu. Au bout de 15 minutes, certains commencent à parler, il faut les cadrer. OK donc je vais commencer à contrôler votre travail, dans 5 minutes je vais nommer des élèves qui vont partager leurs réponses. Si vous n'avez rien à partager, vous allez devoir changer de place pour ratrapper le retard. Vous avez 5 minutes." Les élèves voient que je tourne dans la classe et fais mine de vérifier le travail. Je donne des compliments ici et là. Je jette des regards noirs à ceux qui commencent à peine à broncher. Ils s'arrêtent directement. Les garçons m'appellent pour que je vérifie leur cahier et constate tout le travail qu'ils ont fait en ce temps-là:"regardez Monsieur tout ce que j'ai fait, j'ai écrit une page déjà!" Ah, c'est bien, bravo, mais tu as fait ça? Alors tu devrais t'y mettre maintenant. Mais bravo, c'est vraiment super ce que t'as fait. Et oui, tout ce qu'ils veulent, en vrai, c'est le pouce de César. L'approbation. C'est fou. En vrai, j'en avais rien à faire de leur boulot. Je lisais même pas. Je faisais semblant. Mais ils étaient fiers. Ils voulaient m'impressionner. Alors j'ai joué le jeu. Et ça a trop bien marché. La classe a même dû faire l'activité d'extension tellement qu'ils ont bien bossé, et rapidement de par le rythme que j'ai mis. Toutes les 10 minutes, correction. 

OK, ça semble idyllique. Bien sûr, vous vous doutez bien qu'il y a toujours 2 ou 3 pour .. embêter. Alors ceux-là je les ai séparés. Je les craignais, j'avoue. Car un ado, ça peut aller loin. Ca peut péter des crises inimaginables. J'avais peur, j'avoue. Mais je n'ai rien lâché. J'ai surpassé ces craintes. Je les ai faits changer de place. Je leur ai mis un rapport au c*l quand ils m'ont à peine gonflé. Oh, rien avoir avec ma 4ème de l'enfer, non, mais il faut montrer qu'on ne rigole pas. Bah, au final, ils ne sont pas si terribles ces enfants. Ils sont assez dociles. Ils aiment dire des bêtises, provoquer des réactions.

chaussure-de-ville-coulomb-s2-

Comme cet élève qui faisait sembler de manipuler un téléphone pour que j'aille le confisquer.. et trouver une calculette:"ha Monsieur, je vous ai eu, c'était trop drôle!!" moi, au taquet:"euh 'drôle' ne serait pas l'adjectif que j'aurais choisi. Perso j'aurais choisi un adjectif du genre:'pourri'" Là ses camarades le chambre. Je calme le jeu:"non mais sérieux, ça aurait pu être marrant mais c'était pas drôle en fait.. soyez donc plus créatifs, vous êtes tous les mêmes! Vous faites trop les mêmes blagues quoi.." Qu'est-ce que je n'ai pas dit! Plus tard, un élève me refait la même. Moi blasé:"bon allez, je sais que c'est une blague mais dans le doute, donne moi ce que tu caches sous ta veste" Là, l'élève, tout souriant me tend.. une chaussure. Il avait manipulé une chaussure genre c'est un téléphone. Alors le voilà qu'il prend sa chaussure au visage et fait mine de parler. OK, alors là.. j'avoue, j'ai souri. Un autre plus tard me demande si je préfère 2Pac ou Beyoncé.. oui, alors là.. on touche le fond. J'ai confisqué un vrai téléphone parcontre.. A la fin du cours, l'élève vient me prier de le lui rendre ou il aura des ennuis. Inflexible. Un vrai Pierre Martinez (intraitable quoi!) "non, tu le récupéreras à la réception, il y a des règles! [et la loi, c'est moi!]" Là, il commence à me dire que son oncle vient d'être diagnostiqué du cancer, qu'il doit s'occuper de lui et vérifier pour voir s'il avait de ses nouvelles. OK et son chat s'est pendu mais lui a envoyé une dernière photo de lui qu'il devait vérifier. Non mais genre!! Puis il s'est mis à avoir des trémolos dans sa voix. Les larmes aux yeux. Là, je me dis, ok c'est plausible. Un mec qui va pleurer? Montrer ses faiblesses? Hmm.. J'ai tellement entendu d'histoires, de vraies, sur les conditions horribles de certaines élèves.. je lui donne le bénéfice du doute. Je craque. Je lui rends son portable et lui dis:"c'est une faveur que je te fais ici. Ne l'oublie pas" Genre: si je t'ai à nouveau en classe, tu seras de mon côté! 

La 2ème heure fut similaire. J'ai refais le discours. Ca a super bien marché. Les garçons voulaient me montrer à tout prix leur travail, que je tende le pouce vers le haut. OK. La 3ème heure, j'arrive à la classe. Les 6ème. Ils me découvrent, et là, ils commencent à crier de joie. Un élève me prend même dans ses bras et ne me lâche plus. J'étais TROP géné! "Non je le touche pas!" disait mon visage! lol Le cours s'est bien passé, je les connaissais tous. Ensuite j'ai enchaîné avec une cours de 2h de techno avec des élèves que je connaissais pour la moitié. Un petit groupe super sympa et l'assistant en techno les a dirigés au début. J'ai rien eu à faire encore une fois. J'étais sur l'ordi (les accès n'ont pas été annulés comme ça aurait dû se passer!) je vérifiais leur travail. Je discutais avec eux, je faisais des blagues, on rigolait.. Si si je vous jure!

A la pause de midi j'ai papoté avec mes collègues du département, elles étaient contentes de me revoir. La form de l'aprem fut plus mouvementée. Des 3ème, j'en avais enseigné certains le matin même, qui étaient plus excités. Donc ils ont passé 15 minutes à parler. Et j'en avais rien à faire :-) Ils faisaient des quiz de l'école. Une prof arrive, en charge des 3ème. Elle aussi me dit qu'elle est content de me revoir (non mais ALLO, des 8 mois que j'étais là tu ne m'as pas parlé UNE seule fois et là tu fais genre devant les gamins qu'on s'connait! ALLO QUOI!) et me demande comment s'est passée la journée. Je fais des louanges des 3ème qui ont été géniaux avec moi. Elle en tombe des nues:"vraiment?!" Genre ça n'arrive jamais. Si si, ils ont même fait l'extension. Là elle les arrête et leur répéte ce que je viens de lui dire. Ouais, je gagne des bons points dans l'estime des enfants. Ils savent que je dis du bien d'eux, que je les estime et prends leur défense. Allez, c'est tout bénef!

sup-11

Voilà, bref, une super journée. Je me suis senti comme le Messi. Sérieux. Tout le monde m'a accueilli avec un super sourire, des compliments à la pelle, des commentaires très positifs. Ca fait plaisir. Le coordinateur à la fin de la journée m'a ajouté:"content d'avoir un nouveau colaborateur dans notre équipe de remplaçants" Eh oui, je fais parti de la famille! Ca y est! Et il m'a dit qu'il y aurait peut-être plus de taf pour vendredi. Ma chef, ah, ma Sainte Chef, de langues, m'a parlé d'un voyage scolaire de 3 jours où ils ont besoin d'un prof. Elle s'est renseigné et a demandé si je pourrais m'intégrer au voyage et si oui, si je pourrais être payé pour les 3 journées. Réponse: oui! Donc voilà, je vais partir en voyage au Pays de Galles, tous frais payés, c'est pas la classe?! Oh oh Au final j'ai kiffé ma journée. J'ai rien eu à préparer. Rien à corriger. Pas de réunions auxquelles assister. Pas de comptes à rendre. RIEN. Aucune responsabilité mis à part d'être dans la classe avec les gamins. J'étais si détendu. J'ai enfin pu rigoler avec eux. Et si c'est ça le secret? Avoir un boulot de prof qui est purement concentré sur.. l'enseignement dans la classe et rien d'autre. BREF, j'ai enfin adoré le secondaire. UPDATE: j'y retourne demain vendredi, pour les deux dernières heures de la journée, ça risque d'être moins fun, les 2 derniers cours de la semaine, le chréno tant redouté. 

I'm on a roll, let's rock!