Je vais le dire une fois, et qu'une fois. Nous sommes donc le 19 juin 2013, et pour la première fois depuis le 1er septembre 2010 (date de mon entrée en secondaire) je peux enfin dire: j'ai tellement aimé enseigner aujourd'hui! J'ai trop kiffé ma race!! Tout finit par arriver! =)

plus-beau-metier-du-monde-1996-07-g

Désolé, j'étais super crevé hier soir, et vous allez comprendre pourquoi. Donc hier je suis allé, pour la première fois de ma vie, faire un remplacement à l'école sélective où je bossais jusqu'à fin avril. J'étais très anxieux, l'idée de retourner dans le monde du secondaire me terrifiais. La preuve, ce fameux rêve récurrent du prof est revenu après avoir été tranquille pendant des mois: je suis dans une classe de 30 élèves qui ne m'écoutent pas, qui gueulent, bavardent, rient fort, sont assis n'importe comment. Et moi qui tente désespérément de ramener l'ordre.. en vain. En voilà du cauchemar du prof que je suis. 

Très vite les vieux réflexes reviennent. L'heure du réveil, 6h36. L'heure du départ, 7h11. Ce chemin. Ce bus après lequel je cours comme un dératé pour l'avoir in extremis. 7h47, j'y suis, ça y est. Mais le code de la porte d'entrée, oublié. Allez, la date importante de l'histoire anglaise...euh c'est pas 1789... pas 1776.. argh.. heureusement l'ami google me procure la réponse. Très vite je croise les premiers profs. De la joie se lit sur leurs visages:"ha, tu es de retour? c'est génial!" Je vais voir le coordinateur des remplacements et il m'annonce la couleur: une journée bien complète avec form le matin et l'aprem en prime. Bref, je ne vais pas le voler cet argent! Je prie pour ne pas tomber sur les 4ème de l'enfer. Le verdict tombe: ce sera form le matin avec des 5ème, suivi de deux cours de biologie (!!) avec des 3ème, enchainé avec un cours de bio de 6ème (à qui j'enseignais l'espagnol) et pour terminer cours de technologie (!!!) à des 5ème. Vive l'Angleterre. Ce pays m'a donné l'occasion de vivre plusieurs vies - à tour de rôle, prof de français, espagnol, italien, citoyenneté, religion, bio, techno.. what else? A suivre! Vive le système britannique woo hoo! 

jesus-nazareth-585

Je croise Antechrista, ha elle nous avait manqués - ou pas - avec une autre prof de langue! Antechrista, très blasée, à son habitude, avec sa voix d'outre tombe qui dit à ma collègue qui était surprise de me voir:"mais moi je le savais qu'il venait, machin l'a dit à machin qui l'a répété à machin qui me l'a dit hier" OK 1/ "il" a un nom et est présent et 2/ vive la confidence dans cette école. Je croise d'autres profs, tous très ravis de me revoir, vraiment positifs. Heureux pour moi, le pauvre petit Français tout sympa qui n'a plus de travail et à qui on donne la possibilité d'en avoir un peu. Les premiers élèves me voient. A tour de rôle, la surprise se lit sur leurs visages. Certains croient voir un fantôme. Si si. A ce point. Bouche bée. Mais TOUS, vraiment tous, même les (très peu) cas soc' sont trop content de me revoir et y vont de leur commentaire. "Monsieur, venez nous enseigner!", "Monsieur, vous allez rester cette fois?", "ouais Monsieur est de retour woo hoo" etc. J'étais comme Lionel.. ben le Messi quoi!! (ok je sors..) 

OK, c'est bien beau tout ça, dégoulinant même, mais concrétement, ça s'est passé comment les classes? Enfer ou pas? Cauchemar confirmé ou pas? Premier contact: la form. Les 5ème arrivent. J'en connais la moitié, ils sont TROP contents de me revoir, sourires et tout quoi. "Ouais Monsieur, trop bien!" Je fais l'appel. Ils se comportent super bien quand je demande le silence ils s'exécutent. Yes. Je me prépare aux cours. Le travail est sur le bureau. Différence majeure avec le système français: quand un prof s'absente, il est obligé de laisser du boulot pour ses classes et instructions aux profs remplaçants. Donc, vous l'aurez compris, j'avais RIEN à préparer!! Tout était là, sur un plateau d'argent. 

teacher (1)

Les 3ème arrivent. J'en connais une minorité. Une minorité très contente de me revoir. Alors, comment va se passer le premier contact avec une classe de 27 ados plus grands que moi et chargés d'hormones et donc de multiples bêtises potentielles.. Des ados qui ont mauvaises réputations dans l'école. J'ai décidé de prendre le taureau par les cornes. Je vais la jouer naturel, genre bad teacher qui n'en a rien à foutre tant que tu fais pas le bordel et fais ton taf. Non mais il faut savoir qu'avoir un prof remplaçant, c'est la teuf. Généralement les élèves ne font RIEN et je sais que les profs parlent et que je dois assurer ma réputation et qu'avec moi, les élèves VONT bosser. C'est une journée test. Ils ne m'auront pas. Pas de misère. Zen. Alors, ils arrivent. Je les accueille à la porte. Je les regarde, ils me regardent. Je les regarde. Ils attendent. Certains commencent à parler. THREE. TWO. ONE. Je gueule le décompte avec regard noir de Bad Teacher qui est prêt à jeter des ballons sur les visages de ceux qui parlent. Et voici à peu près le discours que je leur ai servi:

debbie-allen-fame

Air blasé de Bad Teacher:"bon alors rien qu'à vous voir là, je sais que certains, sinon beaucoup, sinon TOUS, ont changé de place [les filles sont toutes regroupées d'un côté et les garçons de l'autre, euh oui très crédible] Très franchement, j'en ai rien à faire.[choc sur les visages, regards perplexes, sourires] Voilà ce qu'on va faire: je vous laisse vous asseoir où vous voulez [ouais!! il est trop cool ce prof!] et vous, en contrepartie, pour montrer votre appréciation de cette faveur, vous allez faire le travail. C'est simple: vous bossez, vous restez à votre place. Si, pour quelconque raison, vous décidez de ne pas suivre mes instructions, je vous change de place, il y en a beaucoup devant près de mon bureau, et j'ai cette feuille de "behaviour referral" (rapport de comportement) que je peux rentrer un rapport dans le système. Maintenant, vous êtes en 3ème et je suis persuadé que, au vu de votre maturité et âge, j'aurai même pas besoin d'en arriver là. Alors maintenant je vais faire l'appel donc j'attends du silence pour ne pas devoir abîmer ma magnifique voix [rire général] Ecrivez la date, le titre et commencez. J'ai besoin de volontaires pour distribuer les livres [3 se lèvent sans rechigner]" 

baptism-of-Jesus

C'était parti. Les élèves commencent à bosser. Genre pour de vrai. L'accord, le contrat, la confiance et l'atmosphère que j'ai instaurés en 5 minutes ont été efficaces. J'en reviens pas. Je suis tellement détendu. Au bout de 15 minutes, certains commencent à parler, il faut les cadrer. OK donc je vais commencer à contrôler votre travail, dans 5 minutes je vais nommer des élèves qui vont partager leurs réponses. Si vous n'avez rien à partager, vous allez devoir changer de place pour ratrapper le retard. Vous avez 5 minutes." Les élèves voient que je tourne dans la classe et fais mine de vérifier le travail. Je donne des compliments ici et là. Je jette des regards noirs à ceux qui commencent à peine à broncher. Ils s'arrêtent directement. Les garçons m'appellent pour que je vérifie leur cahier et constate tout le travail qu'ils ont fait en ce temps-là:"regardez Monsieur tout ce que j'ai fait, j'ai écrit une page déjà!" Ah, c'est bien, bravo, mais tu as fait ça? Alors tu devrais t'y mettre maintenant. Mais bravo, c'est vraiment super ce que t'as fait. Et oui, tout ce qu'ils veulent, en vrai, c'est le pouce de César. L'approbation. C'est fou. En vrai, j'en avais rien à faire de leur boulot. Je lisais même pas. Je faisais semblant. Mais ils étaient fiers. Ils voulaient m'impressionner. Alors j'ai joué le jeu. Et ça a trop bien marché. La classe a même dû faire l'activité d'extension tellement qu'ils ont bien bossé, et rapidement de par le rythme que j'ai mis. Toutes les 10 minutes, correction. 

OK, ça semble idyllique. Bien sûr, vous vous doutez bien qu'il y a toujours 2 ou 3 pour .. embêter. Alors ceux-là je les ai séparés. Je les craignais, j'avoue. Car un ado, ça peut aller loin. Ca peut péter des crises inimaginables. J'avais peur, j'avoue. Mais je n'ai rien lâché. J'ai surpassé ces craintes. Je les ai faits changer de place. Je leur ai mis un rapport au c*l quand ils m'ont à peine gonflé. Oh, rien avoir avec ma 4ème de l'enfer, non, mais il faut montrer qu'on ne rigole pas. Bah, au final, ils ne sont pas si terribles ces enfants. Ils sont assez dociles. Ils aiment dire des bêtises, provoquer des réactions.

chaussure-de-ville-coulomb-s2-

Comme cet élève qui faisait sembler de manipuler un téléphone pour que j'aille le confisquer.. et trouver une calculette:"ha Monsieur, je vous ai eu, c'était trop drôle!!" moi, au taquet:"euh 'drôle' ne serait pas l'adjectif que j'aurais choisi. Perso j'aurais choisi un adjectif du genre:'pourri'" Là ses camarades le chambre. Je calme le jeu:"non mais sérieux, ça aurait pu être marrant mais c'était pas drôle en fait.. soyez donc plus créatifs, vous êtes tous les mêmes! Vous faites trop les mêmes blagues quoi.." Qu'est-ce que je n'ai pas dit! Plus tard, un élève me refait la même. Moi blasé:"bon allez, je sais que c'est une blague mais dans le doute, donne moi ce que tu caches sous ta veste" Là, l'élève, tout souriant me tend.. une chaussure. Il avait manipulé une chaussure genre c'est un téléphone. Alors le voilà qu'il prend sa chaussure au visage et fait mine de parler. OK, alors là.. j'avoue, j'ai souri. Un autre plus tard me demande si je préfère 2Pac ou Beyoncé.. oui, alors là.. on touche le fond. J'ai confisqué un vrai téléphone parcontre.. A la fin du cours, l'élève vient me prier de le lui rendre ou il aura des ennuis. Inflexible. Un vrai Pierre Martinez (intraitable quoi!) "non, tu le récupéreras à la réception, il y a des règles! [et la loi, c'est moi!]" Là, il commence à me dire que son oncle vient d'être diagnostiqué du cancer, qu'il doit s'occuper de lui et vérifier pour voir s'il avait de ses nouvelles. OK et son chat s'est pendu mais lui a envoyé une dernière photo de lui qu'il devait vérifier. Non mais genre!! Puis il s'est mis à avoir des trémolos dans sa voix. Les larmes aux yeux. Là, je me dis, ok c'est plausible. Un mec qui va pleurer? Montrer ses faiblesses? Hmm.. J'ai tellement entendu d'histoires, de vraies, sur les conditions horribles de certaines élèves.. je lui donne le bénéfice du doute. Je craque. Je lui rends son portable et lui dis:"c'est une faveur que je te fais ici. Ne l'oublie pas" Genre: si je t'ai à nouveau en classe, tu seras de mon côté! 

La 2ème heure fut similaire. J'ai refais le discours. Ca a super bien marché. Les garçons voulaient me montrer à tout prix leur travail, que je tende le pouce vers le haut. OK. La 3ème heure, j'arrive à la classe. Les 6ème. Ils me découvrent, et là, ils commencent à crier de joie. Un élève me prend même dans ses bras et ne me lâche plus. J'étais TROP géné! "Non je le touche pas!" disait mon visage! lol Le cours s'est bien passé, je les connaissais tous. Ensuite j'ai enchaîné avec une cours de 2h de techno avec des élèves que je connaissais pour la moitié. Un petit groupe super sympa et l'assistant en techno les a dirigés au début. J'ai rien eu à faire encore une fois. J'étais sur l'ordi (les accès n'ont pas été annulés comme ça aurait dû se passer!) je vérifiais leur travail. Je discutais avec eux, je faisais des blagues, on rigolait.. Si si je vous jure!

A la pause de midi j'ai papoté avec mes collègues du département, elles étaient contentes de me revoir. La form de l'aprem fut plus mouvementée. Des 3ème, j'en avais enseigné certains le matin même, qui étaient plus excités. Donc ils ont passé 15 minutes à parler. Et j'en avais rien à faire :-) Ils faisaient des quiz de l'école. Une prof arrive, en charge des 3ème. Elle aussi me dit qu'elle est content de me revoir (non mais ALLO, des 8 mois que j'étais là tu ne m'as pas parlé UNE seule fois et là tu fais genre devant les gamins qu'on s'connait! ALLO QUOI!) et me demande comment s'est passée la journée. Je fais des louanges des 3ème qui ont été géniaux avec moi. Elle en tombe des nues:"vraiment?!" Genre ça n'arrive jamais. Si si, ils ont même fait l'extension. Là elle les arrête et leur répéte ce que je viens de lui dire. Ouais, je gagne des bons points dans l'estime des enfants. Ils savent que je dis du bien d'eux, que je les estime et prends leur défense. Allez, c'est tout bénef!

sup-11

Voilà, bref, une super journée. Je me suis senti comme le Messi. Sérieux. Tout le monde m'a accueilli avec un super sourire, des compliments à la pelle, des commentaires très positifs. Ca fait plaisir. Le coordinateur à la fin de la journée m'a ajouté:"content d'avoir un nouveau colaborateur dans notre équipe de remplaçants" Eh oui, je fais parti de la famille! Ca y est! Et il m'a dit qu'il y aurait peut-être plus de taf pour vendredi. Ma chef, ah, ma Sainte Chef, de langues, m'a parlé d'un voyage scolaire de 3 jours où ils ont besoin d'un prof. Elle s'est renseigné et a demandé si je pourrais m'intégrer au voyage et si oui, si je pourrais être payé pour les 3 journées. Réponse: oui! Donc voilà, je vais partir en voyage au Pays de Galles, tous frais payés, c'est pas la classe?! Oh oh Au final j'ai kiffé ma journée. J'ai rien eu à préparer. Rien à corriger. Pas de réunions auxquelles assister. Pas de comptes à rendre. RIEN. Aucune responsabilité mis à part d'être dans la classe avec les gamins. J'étais si détendu. J'ai enfin pu rigoler avec eux. Et si c'est ça le secret? Avoir un boulot de prof qui est purement concentré sur.. l'enseignement dans la classe et rien d'autre. BREF, j'ai enfin adoré le secondaire. UPDATE: j'y retourne demain vendredi, pour les deux dernières heures de la journée, ça risque d'être moins fun, les 2 derniers cours de la semaine, le chréno tant redouté. 

I'm on a roll, let's rock!